La possibilité d’imprimer sans encre existe depuis quelques années déjà. Mais peu de gens le savent car les domaines d’application de cette technologie qui utilise le papier Zink est encore limitées. On vous explique comment il est possible d’imprimer sans encre et quelle est l’utilité.

La technologie Zero Ink

L’idée d’imprimer sans encre ne date pas d’hier. Dès les années 90, la société Polaroid, bien connue pour ses appareils photos instantanés a démarré des recherches sur le sujet. Mais la marque iconique des années 80 n’a pas réussi à prendre le tournant du numérique et a été forcé de déposer le bilan une quinzaine d’années après le début des recherches.

Depuis la compagnie a été rachetée par Impossible Project, la compagnie qui a relancé la production de film instantané adaptés aux vieux appareils photo Polaroid. Mais revenons-en à nos recherches.

En 2005, Polaroid coupe les robinets et sur la centaine de chercheurs affectés au projet, 50 d’entre eux quittent l’entreprise et fondent la société Zink, acronyme pour Zero Ink, au sein de laquelle les recherches vers un procédé capable d’imprimer sans utiliser d’encre continuent. Ces personnes ne sont pas des chercheurs fous et ils sentent qu’ils tiennent quelque chose capable de bouleverser le monde de l’impression. Ils arrivent d’ailleurs à obtenir des impressions de plus en plus précises au fur à mesure des années et des améliorations apportées pour finalement commercialiser le papier Zink en 2009 avec le partenariat des fabricants d’imprimantes.

Le procédé est simple. Il s’agit de cristaux solides et incolores intégrés directement dans le papier. Il est composé de 4 couches : une couche pour la couleur cyan, une pour le jaune et une autre pour le magenta. Enfin une dernière couche permet de protéger le papier et de lui donner une finition brillante.

Couche de feuille papier zink

Ces cristaux se teintent au contact de la chaleur. Chaque couleur répond à une température et un temps de chauffe bien défini, ce qui permet d’obtenir des résultats d’une bonne qualité.

Les photos produites grâce au papier Zink manquent un peu de profondeur à cause de l’absence de cristaux noirs mais elles sont globalement d’une bonne qualité bien qu’elles ne conviendront pas si vous souhaitez mettre en valeur vos plus beaux paysages. Vous obtiendrez tout de même de biens meilleurs résultats qu’avec du film instantanés pour un coût bien moindre.

Le papier Zink : quel usage ?

Pour l’instant la technologie Zero Ink n’est capable d’imprimer que sur des tailles de photo limitées. Le maximum atteint 7,6 x 11,4cm mais la taille d’impression la plus utilisée est 7,6x5cm, ce qui correspond à la taille d’une carte de crédit.

Le principal avantage de cette technologie, outre le fait qu’elle soit écologique car elle ne produit pas de déchets liés aux cartouches d’encre, c’est que les imprimantes ou les appareils photo instantanés peuvent atteindre des tailles auparavant impossible à imaginer. Il est donc possible aujourd’hui de se promener avec une imprimante ou un appareil photo qui tient littéralement dans une poche.

Autre avantage, la photo sort directement imprimée et prête au toucher. Pas besoin d’attendre plusieurs minutes de développement pour découvrir sa photo. On est vraiment dans l’instantané et le plaisir immédiat.

Ces appareils sont plus petits qu’un Smartphone et impriment des photos en 45 secondes. Vous pouvez imprimer de n’importe où car elles fonctionnent sur batterie, et surtout vous pouvez imprimer n’importe quoi, tant que la photo se trouve sur votre téléphone ou sur vos réseaux sociaux. Si vous souhaitez en savoir plus sur ces imprimantes et appareils instantanés sans encre, rendez-vous sur le site de PrintYourLife.fr en lien précédemment.

Le papier Zink coute entre 45 et 70 centimes par photo, ce qui peut paraitre élevé comparé au papier photo d’une imprimante de bureau mais cela reste nettement moins cher que le film pour appareil photo instantané. La face arrière autocollante permet de mettre vos photos sur vos objets favoris et feront le bonheur des amateurs de scrapbook.

 

La technologie est encore assez récente puisqu’elle n’a que 10 ans. En même temps que les tailles d’impression augmentent, la technologie continue de s’améliorer pour fournir une qualité en constante progression. Il ne fait aucun doute que cette technologie écologique va faire de plus en plus parler d’elle et nous attendons avec curiosité de découvrir les futurs domaines d’applications de la technologie Zero Ink.